De Beers déterre les premiers diamants de la mine souterraine de Venetia en Afrique du Sud

0
748

L’expansion remarquable de 2,2 milliards de dollars de la mine de Venetia en Afrique du Sud, menée par le groupe De Beers, devrait assurer l’exploitation de la mine jusqu’en 2046 au moins. Récemment, De Beers a annoncé qu’elle avait réussi à extraire les premiers diamants de cette extension souterraine massive, marquant ainsi une étape importante dans l’histoire de la mine.

La section souterraine de Venetia comporte deux corps minéralisés principaux, appelés K01 et K02. Ces corps minéralisés devraient produire entre 4,5 et 5,5 millions de carats de diamants par an. Cette production substantielle fait de Venetia un actif essentiel dans le portefeuille mondial de De Beers.

K01, le gisement le plus abondant, devrait produire en moyenne 3,5 millions de carats à partir d’environ 4,5 millions de tonnes de matériaux par an. D’autre part, K02 devrait produire environ 1 million de carats à partir d’une gamme de matériaux allant de 1,5 million à 2,5 millions de tonnes.

L’expansion souterraine de Venetia a commencé en 2012, et De Beers indique que le projet est maintenant finalisé à 70 %. Dans les années à venir, la construction se poursuivra et la production augmentera progressivement, ce qui permettra à la mine de rester opérationnelle jusqu’en 2046, ou au-delà.

Venetia est la seule mine de diamants de De Beers en Afrique du Sud, surtout après la fermeture de la mine Voorspoed. Établie en 1992, la mine est passée d’une exploitation à ciel ouvert à une exploitation à ciel ouvert, qui s’est achevée l’année dernière. L’investissement substantiel de 2 milliards de dollars dans l’extension souterraine de Venetia représente l’un des engagements financiers les plus importants de ces dernières années pour le secteur minier sud-africain du diamant.

Actuellement, l’initiative souterraine fournit de l’emploi à plus de 4 300 personnes, principalement issues des régions voisines de Musina et de Blouberg. Afin de faciliter le passage de l’exploitation à ciel ouvert à l’exploitation souterraine, De Beers a inauguré en juin 2021 un centre de formation d’une valeur de 10,5 millions de dollars. L’entreprise est fière d’annoncer qu’elle a formé et transféré efficacement 180 membres du personnel, en veillant à ce qu’aucun employé permanent ne perde son emploi.

Moses Madondo, directeur général des opérations gérées par le groupe De Beers, a exprimé son enthousiasme : “Notre investissement substantiel dans la transition de la mine souterraine de Venetia, mondialement reconnue, souligne l’engagement durable du groupe De Beers envers l’Afrique du Sud. Nous sommes impatients de voir l’équipe de Venetia continuer à exceller alors que nous augmentons la production dans les années à venir, offrant des avantages significatifs à nos employés, aux communautés locales, aux associés commerciaux et à l’ensemble de l’Afrique du Sud”.

Loading